Skip to the content

Mobilité réinventé

—	Olivier Vanneste, expert en rémunération flexible chez KPMG et Tania Pittoors, expert en stratégie des ressources humaines

De plus en plus de travailleurs s’adonnent à un véritable shopping sur le marché de l’emploi. La mobilité constitue souvent une raison importante de changer d’employeur. La solution? Un plan de mobilité et de rémunération flexible. Il préserve la compétitivité des entreprises et les aide à attirer et conserver leur personnel. Parallèlement, les solutions alternatives de mobilité, plus durables, s’imposent de plus en plus dans le panel des avantages extralégaux.

Pour faire court, le KPMG Flex Reward est un outil en ligne qui gère des plans cafétéria et de mobilité flexibles. Les entreprises peuvent ainsi proposer à leurs collaborateurs un plus grand choix d’options de rémunération et d’avantages, de manière simple et conviviale. Chaque société détermine ses priorités et les possibilités qu’elle souhaite offrir.

 

Nouvelles tendances

Presque partout, la mobilité alternative croît en importance dans les packages de rémunération, indique Olivier Vanneste, Associé Conseils Fiscaux Et Juridiques chez KPMG. “Notre outil répond aux nouvelles tendances en matière de mobilité, ainsi qu’au budget mobilité qui a été introduit en mars. Auparavant, une telle voiture de société était attribuée à une fonction donnée. Cela favorisait l’achat d’options coûteuses et superflues, car les employés voulaient dépenser la totalité du budget mis à leur disposition.”

“Nous observons aujourd’hui une évolution des mentalités, chez les travailleurs comme les employeurs. Le coût fiscal des voitures de société a sensiblement augmenté suite à, par exemple, la hausse des taxes consécutive aux nouvelles normes de consommation WLTP, la nouvelle réglementation liée à l’impôt des sociétés et l’augmentation des frais de carburant.”

Le budget mobilité représente une solution. Il favorise les moyens de mobilité plus durables et plus respectueux de l’environnement, souligne Tania Pittoors, Directrice People & Change chez KPMG. “Via ce budget, les entreprises offrent à leurs collaborateurs l’occasion de choisir le mode de transport qui leur convient le mieux. Dans le cadre de la gestion des ressources humaines, ce budget présente également un avantage. Pour un nombre croissant de Belges, une mobilité compliquée ou mal organisée devient une raison importante de changer d’emploi. L’entreprise qui en prend conscience, y travaille et se modernise à ce niveau, renforcera son image de marque et deviendra ainsi plus compétitive sur le marché du travail.”

 

Choix durables

Par conviction, les travailleurs veulent désormais avoir le choix : un vélo ou une trottinette, une rémunération en cash, une voiture plus petite ou ne plus en avoir. Certains recherchent aussi la combinaison de moyens de transport alternatifs commandés via l’une des nombreuses applications de mobilité disponibles, qui intègrent d’ailleurs quasi systématiquement un planificateur d’itinéraire multimodal.

“Notre outil gère tout”, annonce Olivier Vanneste. “Qui opte pour un budget de mobilité? Quel est l’avantage pour le travailleur? Quels sont les coûts? L’outil répond instantanément à toutes ces questions. Les employeurs allègent et automatisent ainsi leurs formalités administratives. Ils peuvent proposer des incitants à même de provoquer des changements de comportements chez leurs travailleurs, par exemple, une indemnité pour les utilisateurs des transports en commun, les cyclistes ou les adeptes du covoiturage. Toutes ces options peuvent être organisées via le très pratique calendrier intégré à l’outil.”

 

Simulation et communication

Un plan cafétéria automatisé et adapté aux besoins des employeurs comme des travailleurs constitue un immense atout pour toutes les entreprises, qu’il s’agisse d’une petite PME de 20 salariés ou d’un grand groupe de plusieurs milliers. “Grâce à une simulation, le salarié qui souhaite une plus petite voiture de société, qui achète des jours de congé supplémentaires ou qui préfère le vélo à la prime de fin d’année, voit s’afficher les résultats de ses choix sur ses salaires brut et net dès qu’il se connecte”, illustre Olivier Vanneste. “Tous les avantages apparaissent distinctement.”

Par ailleurs, l’outil permet à l’employeur de communiquer à ses collaborateurs des options de rémunération flexible, notamment via des fiches claires. Elles préciseront par exemple ce qui se passe lorsqu’on prend un vélo en leasing ou que le travailleur quitte l’entreprise. Ou encore les effets de la conversion de jours de congé en espèces et les suites d’une connexion internet à domicile, d’un smartphone ou d’une tablette pour le télétravail. L’outil est très convivial et intuitif, pour tous.

 

Solutions RH intelligentes

Grâce à Flex Reward, l’établissement d’une annexe au contrat du travailleur, par exemple, se fait automatiquement. “L’outil est capable de créer lui-même une procédure fixe: les travailleurs téléchargent les attestations nécessaires et un choix opéré n’est activé et traité que lorsque toutes les informations requises ont été chargées. Les services de ressources humaines n’ont alors plus qu’à confirmer le choix.”

Une solution unique ne correspond plus aux besoins de notre époque. La population de travailleurs est de plus en plus hétérogène, plusieurs générations se côtoient et leurs besoins diffèrent selon la tranche de vie qu’ils traversent. Des jours de congé ou des allocations familiales supplémentaires attireront sans doute davantage les jeunes parents que les nouvelles recrues. Les Belges prennent également leur retraite plus tard. “Ils désirent pouvoir poser davantage de choix individuels et personnels”, remarque Tania Pittoors.

 

Liens automatiques et mises à jour régulières

Intégrant une base de données accessible en interne comme en externe, l’outil permet la réalisation d’un plan de mobilité et de rémunération flexible sans surcharge de travail pour les services des ressources humaines. Flex Reward exécute également tous les calculs d’impôts et de sécurité sociale : TVA, impôt des personnes physiques et des sociétés. “Les mises à jour régulières du logiciel garantissent que toutes les législations et leurs modifications les plus récentes soient bien incorporées”, continue Olivier Vanneste. “Nos fiscalistes et avocats spécialisés en droit social suivent ces matières de très près.”

 

Intégré dans une stratégie RH plus large

Une quarantaine de clients utilisent déjà Flex Reward. KPMG s’en sert notamment pour son propre personnel. Les expériences utilisateurs sont unanimement positives, conclut Olivier Vanneste: “75% de nos travailleurs composent leur propre package de rémunération et de mobilité via l’outil. Chez les clients qui l’emploient, ce pourcentage fluctue autour de 40%. C’est une immense augmentation par rapport aux 25% d’il y a quelques années! Et leur nombre augmentera au cours des années à venir.”

Flex Reward se veut une première étape dans l’introduction d’un régime de rémunération flexible. Et Tania Pittoors de conclure : “il doit participer à une stratégie de ressources humaines plus large, dans une vision globale de l’employeur, qui va de pair avec une communication claire et un accompagnement des collaborateurs.”

 

KPMG Technology Solutions

Le Flex Reward de KPMG a entièrement été développé en interne, via KPMG Technology Solutions, une division qui investit et développe des solutions intelligentes pour les entreprises de demain. “Les solutions numériques sur mesure deviennent essentielles”, explique Olivier Vanneste, Associé Conseils Fiscaux Et Juridiques chez KPMG. “Notre approche multidisciplinaire nous permet de répondre totalement en interne à cette situation, à la fois au niveau des aspects techniques que fiscaux et juridiques.”

 

KPMG

Luchthaven Brussel Nationaal 1K
B-1930 Zaventem

Avez-vous une question ou désirez-vous plus d’informations ?